[A LIRE] Laminaire ou Complexe ?

Source : site RA.sante

L’article présenté ci-dessous pose entre autre  les sujets suivants : 

  • Comment est née l’idée de cette étude sur les enfants précoces ?
  • Les IRM pratiquées ont-elle démontrées des différences majeures dans le fonctionnement du cerveau ?
  • Concrètement, cela signifie que le cerveau de l’enfant à « haut potentiel » tourne plus vite ?  Avec un effet turbo dans certains cas ?
  • Le Laminaire vit donc mieux sa surdouance ?
  • Enfant HP, « interpréteur » ou « explorateur »
  • Enfant précoce, artiste ou ingénieur 
  • Comment se traduisent ces différences au quotidien ?
  • Les bienfaits de l’hypnose pour l’enfant précoce

Extrait de l’article de RA.sante  –  Les enfants précoces ou à « haut potentiel » présentent un QI d’au moins 130. Mais leur cerveau fonctionne-t-il différemment ? Oui, selon une étude menée durant trois ans à Lyon, co-financée par la fondation APICIL. Décryptage avec Fanny Nusbaum, docteur en psychologie, chercheur en neurosciences et dirigeante du Centre PSYRENE, et Dominic Sappey-Marinier, chef du département IRM du CERMEP-Imagerie du Vivant, enseignant de biophysique à la Faculté de Médecine Lyon-Est, et chercheur en imagerie médicale à CREATIS de l’Université Claude Bernard-Lyon1. – LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE

Ces articles peuvent également vous intéresser

Conférence : Les surdoués, des trésors cachés à accompagner

13 mai 2019 à Tunis : Les surdoués, des trésors cachés à identifier et accompagner Mr Jaouhar LABINI, Directeur Général du CENAFFIF  : Centre National de Formation de Formateurs et de l’Ingénierie de Formation du Ministère de la Formation Professionnelle de Tunisie, nous accueillera pour une nouvelle conférence. Conférencier :

Lire l'article
Aventure

Les personnes atypiques dans les organisations

Les personnes atypiques dans les organisations – Fabrice MICHEAU Un nouveau monde s’impose à un rythme accéléré dans les organisations (IT, IA, digitalisation, mondialisation, nouvelles générations…), imprévisible et complexe. Aussi, nous avons besoin  d’intelligences professionnelles diverses et d’un management et d’une politique RH toujours plus capables de susciter de l’engagement

Lire l'article